Ne vous brûlez pas

Guide du procureur général pour protéger les New-Yorkais contre les escroqueries estivales

Chers New-Yorkais,

Chaque année, les communautés de l'État et du pays sont confrontées à une vague d'escroqueries estivales. Lorsqu'il fait chaud, des escrocs sans scrupules s'attaquent aux propriétaires qui cherchent à améliorer leur propriété, aux personnes âgées qui tentent de lutter contre la chaleur ou aux familles à la recherche de vacances. 


Les New-Yorkais ont désormais accès à un marché mondial, et la concurrence est féroce. Il est parfois difficile de faire la différence entre une bonne affaire et une arnaque. 


Si vous rencontrez des problèmes, notre bureau peut vous aider. Vous pouvez joindre le service d'assistance téléphonique pour les plaintes des consommateurs de l'Attorney General au 1-800-771-7755 ou déposer une plainte en ligne. Notre Bureau des fraudes et de la protection des consommateurs propose un programme informel de résolution des litiges pour les plaintes déposées contre un commerçant ou une entreprise. En outre, nous assurons le suivi des plaintes déposées et pouvons prendre des mesures s'il existe un modèle de fraude à la consommation. 
 

Sincèrement,
Signature du procureur général de l'État de New York
Portrait du procureur général Letitia James

Escroqueries aux certificats de vacances 

Le principe : Vous achetez un certificat qui vous donne droit à des réductions importantes sur des vols, des hôtels ou d'autres possibilités de vacances. Le problème ? Ils sont nombreux. Vous payez à l'avance pour des vacances à une date indéterminée. Souvent, les entreprises ne sont plus en activité avant que vous n'utilisiez le bon, ou bien les restrictions sont si nombreuses qu'il est pratiquement impossible de faire des réservations. En outre, l'utilisation des bons est souvent subordonnée à l'utilisation d'installations à prix élevé qui annulent toute autre économie, ou bien les installations ne sont pas les centres de villégiature cinq étoiles qu'elles prétendent être.

Conseils pour se protéger

Vérifiez si le vendeur est enregistré auprès du New York Department of State et auprès du Better Business Bureau pour les plaintes (downstate : 212-533-6200; upstate 1-800-828-5000).

Consultez les avis sur les installations disponibles pour les utilisateurs du certificat. 

Lisez attentivement le contrat d'achat, en recherchant les politiques d'annulation et en prenant note des dates d'interdiction et autres restrictions.

Arnaques à la multipropriété et aux clubs de vacances

Bien qu'une multipropriété ou un club de vacances puisse être une entreprise légitime, les techniques de commercialisation impliquent souvent des ventes à haute pression qui piègent les gens dans des engagements financiers à long terme qu'ils ne peuvent pas se permettre et qu'ils n'utiliseront peut-être pas. 

Le coup monté : Les entreprises offrent des vacances gratuites si vous acceptez d'assister à une présentation. Les acheteurs potentiels se voient proposer des "remises" s'ils s'inscrivent "dès maintenant" pour une adhésion pluriannuelle. Le problème ? Les prétendues réductions sont souvent plus chères que les offres normales, les avantages et les protections offerts dans le discours ne correspondent pas à ce qui figure dans le contrat, et les coûts et frais futurs peuvent augmenter sans préavis.

Conseils pour se protéger

Ne considérez jamais cela comme un "investissement". La demande du marché pour la revente est faible et vous perdrez presque certainement de l'argent. 

En outre, le marché de la revente est truffé de fraudes. 

Ne signez jamais un contrat pour un engagement pluriannuel le jour de la présentation. Prenez le temps de le lire attentivement, en demandant peut-être à un avocat de l'examiner. 

Examinez attentivement la manière dont les coûts peuvent évoluer pendant la durée de l'adhésion ou de la propriété.

Escroqueries à la rénovation

Les drive-by

"Je peins une maison (ou une grange ou un garage) dans le quartier. 

"Je suis en train de paver (ou de réparer un toit) au coin de la rue. Il me reste du matériel et je peux faire le vôtre pour presque rien". 

Trop souvent, ce type d'offre se traduit par une teinture diluée au lieu d'une peinture, des bardeaux de qualité inférieure sur la moitié du toit et une fine couche de bitume sur l'allée. Ces escrocs exigent généralement un paiement d'avance et, s'ils terminent effectivement le travail, celui-ci ne tiendra probablement pas jusqu'à la prochaine averse. Leurs garanties ? Bonne chance pour les trouver. 

"Je passais par là et j'ai remarqué que vous aviez quelques branches en moins... vos arbres ont vraiment besoin d'être taillés." 

Souvent, les branches sont tombées parce que l'escroc les a cassées. S'ils sont engagés, ils travaillent sur des "problèmes inattendus" qui entraînent des frais exorbitants. Trop souvent, les escrocs menacent les consommateurs en cas de contestation des frais supplémentaires, et suivent parfois les propriétaires jusqu'à la banque pour obtenir des paiements en espèces. 

Escroqueries à l'étanchéité : Des solutions à 15 000 dollars pour des problèmes à 150 dollars

"Inspections gratuites des sous-sols ! 

Lorsqu'une communauté a été frappée par une série de tempêtes de pluie, vous pouvez parier que les offres d'"inspection gratuite des sous-sols" vont commencer à affluer. La réponse ? Il s'agit généralement d'une pompe coûteuse ou de l'excavation des fondations pour imperméabiliser, alors que le problème était en réalité des gouttières bouchées ou un drain bloqué par la croissance des racines. 

"Inspections de cheminée gratuites !" 

C'est la même chose." Ce coupon ", qui permet d'économiser de l'argent, débouche généralement sur la recommandation d'une nouvelle cheminée ou d'un "nettoyage" au cours duquel le ramoneur répand de la suie pour donner l'impression que le travail a été effectué. 

Conseils pour se protéger

  • Méfiez-vous de toute offre non sollicitée de travailler sur votre maison. N'oubliez pas qu'il n'y a pas de problème si grave qu'il ne puisse attendre un jour ou deux pour que vous fassiez des recherches. 
  • Vérifiez l'entrepreneur auprès du Better Business Bureau local. 
  • Demandez des références, en particulier pour des travaux effectués il y a un certain temps. 
  • Faites appel à des entreprises locales dont vous pouvez vérifier l'adresse. 
  • Obtenez plus d'un devis écrit qui comprend des détails sur les matériaux. 
  • Vérifiez auprès de votre ville si des permis sont nécessaires. Ne laissez pas un entrepreneur travailler sans les permis nécessaires. 
  • Ne partez pas du principe que l'estimation la plus basse est la meilleure affaire. Vérifiez la qualité des matériaux. 
  • Précisez que vous ne paierez pas les travaux qui ne sont pas inclus dans le devis, sauf s'il en a été convenu autrement par écrit. 
  • Assurez-vous toujours que l'entrepreneur possède une assurance valide. 
  • Signalez toujours une escroquerie aux services de police locaux et au bureau du procureur général. 

Escroqueries aux vacances

Que ce soit pour échapper à la chaleur de l'été ou au froid de l'hiver, tout le monde considère que trouver une bonne affaire pour des vacances est une grande victoire. Sauf quand la bonne affaire n'est pas si bonne que cela. Les fraudes aux vacances sont en augmentation et, tandis que les consommateurs parcourent l'internet à la recherche d'un bon prix pour des vacances de rêve, les escrocs recherchent des victimes pour gagner rapidement de l'argent. Voici quelques escroqueries courantes et ce que vous pouvez faire pour vous assurer de ne pas être pris dans les mailles du filet.

Escroquerie à la location de vacances

La mise en place : C'est exactement ce que vous vouliez ! Un chalet surplombant un lac tranquille ; un appartement en bord de mer ; un appartement au cœur de la ville. Le problème ? Il n'existe pas vraiment. Sur les sites d'annonces comme Craigslist, les consommateurs sont attirés par les bonnes affaires. Ils paient d'avance et découvrent à leur arrivée que l'adresse n'existe pas. 

Conseils pour se protéger

  • Assurez-vous que le vendeur a une adresse et un numéro de téléphone valides. 
  • Utilisez un site web de cartographie pour vérifier que l'adresse existe et ressemble aux photos. 
  • Demandez des références avant de signer tout contrat ou d'effectuer un paiement. 
  • Utilisez des sources de paiement vérifiées, comme PayPal ou une carte de crédit importante, qui peuvent être retracées en cas de problème. 
  • Ne jamais effectuer un paiement en utilisant un service de virement bancaire tel que Western Union ou MoneyGram.

Si vous pensez avoir été victime d'une escroquerie estivale, veuillez contacter le service d'assistance téléphonique aux consommateurs de l'Attorney General à l'adresse suivante : 1-800-771-7755 ou déposer une plainte de consommateur en ligne.